Emploi Avenir est
VOTRE association qui édite les sites
senioragir.fr, junioragir.fr et prépare le
Jour "J" de l'Emploi


LIRE LA PAGE :


Examen d'un CV : dix minutes maximum, écarté pour quelques fautes !

Votre candidature sera-t-elle étudiée avec soin ? La réponse selon une enquête menée par le groupe Robert Half, spécialiste du recrutement, en avril-mai 2010, auprès de plus de 2.400 managers.

Vous rêviez d'un recruteur ayant passé une heure sur votre CV pour en découvrir toutes les richesses ? Selon une enquête menée par le groupe Robert Half, spécialiste du recrutement, en avril-mai 2010 auprès de plus de 2 400 managers (ressources humaines, financiers ou dirigeants) dans 13 pays (dont Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, République tchèque, Suisse) sur la base d'un échantillon représentatif d'entreprises, 73% des recruteurs examinent chaque CV en 10 minutes au maximum pour se faire une première opinion.

Seuls les recruteurs en Belgique (42%), en Autriche (37%) ainsi qu'en Italie (36%) indiquent avoir besoin de plus de 10 minutes. D'autres se font une première opinion en 5 à 10 minutes, comme en Irlande (53%), aux Pays-Bas ou en Allemagne (48%) et en Espagne (47%). Certains plus « pressés » n'ont besoin que de 5 minutes, à l'instar des recruteurs en France (27%) ainsi qu'au Luxembourg (25%). En France spécifiquement, 27% des recruteurs analysent un CV en moins de 5 minutes, 46% en 5 à 10 minutes et 24% en plus de 10 minutes.

Pire, 35% écartent une candidature pour 2-3 fautes ! Gare donc à l'orthographe. L'enquête du cabinet Robert Half révèle que cette tolérance irait jusqu'à 4 ou 5 fautes voire... jusqu'à l'indifférence aux fautes (!). En Europe, on observe qu'une candidature sera écartée pour une faute par 37% des recruteurs allemands, 28% des Autrichiens et 23% des Italiens, pour 2 ou 3 fautes par 35% des recruteurs français, 31% des Irlandais, 30% de leurs homologues espagnols ou hollandais et 22% côté autrichiens, pour 4 ou 5 fautes par 20% des recruteurs français, 19% des Néerlandais, 16% des Irlandais et 15% des Belges, pour plus de 5 fautes par 10% des recruteurs Irlandais, 6% aux Pays-Bas et 5% en Suisse...alors que pour 56% des recruteurs tchèques, 32% des Italiens et 23% des Autrichiens, ce critère n'est pas pris en compte !

En France, si 35% écartent une candidature pour 2-3 fautes et 20% pour 4-5... et 18% considèrent que cela n'est pas important...

Source : La Tribune.fr 13/01/2011


 

Comment ça marche ?
        Qui sommes-nous ?      Contacts        Infos légales       Partenaires