Emploi Avenir est
VOTRE association qui édite les sites
senioragir.fr, junioragir.fr et prépare le
Jour "J" de l'Emploi


INTERVIEW



Michel ROY
Manager, Commercial, Formateur
(11)

 

« Je souhaite continuer à diriger et développer un ou plusieurs centres
  de formation dans le secteur privé ou associatif »

 

Vu 14129 fois

 


Ses compétences dans le domaine commercial et de management d’équipe ont conduit Michel ROY à devenir formateur, et ce depuis des années. Dirigeant de plusieurs centres de formation, spécialisés dans les techniques de vente et de négociations, les formations paramédicales,  il recherche aujourd’hui de nouvelles responsabilités.

Manager commercial, vous avez décidé depuis longtemps de devenir formateur. Pourquoi ce choix ?
En tant que commercial et animateur de réseau de distribution, je suis intervenu comme formateur interne auprès des nouveaux commerciaux de l’entreprise pour laquelle je travaillais et des représentants de nos clients distributeurs. C’est une dimension de mon métier qui me plaisait. Je me suis formé aux techniques de communication/vente et c’est naturellement que j’ai commencé à intervenir comme formateur au sein d’organismes de formation. Cette évolution s’est faite sur une dizaine d’années.

Vous avez évolué vers la direction de centres de formation. Quelles sont les compétences que vous avez dû acquérir ?
J’ai toujours eu l’idée d’évoluer vers le management et la création d’entreprise, mais passer du statut de prestataire de services à celui de manager ne se décrète pas. Il faut être prêt. L’opportunité s’est présentée de démarrer en franchise en 1999 à Aix en Provence un centre de formation axé sur les métiers de la vente. Je l’ai saisie. Deux ans après, j’ai racheté un 2ème centre spécialisé dans les formations paramédicales. Pendant 10 ans j’ai managé et développé ces entités en travaillant sur différents axes :
- communication, pour attirer les futures promotions (création de sites, réalisation de plaquettes, participations à des salons, réunions
  d’information…),
- recrutement formateur,
- mise en place de nouvelles formations, 
- recherche sur de nouvelles activités (formation professionnelle dans le cadre du DIF, télé enseignement …),
- relation avec les partenaires institutionnels,
- gestion financière.
Diriger un centre de formation demande les qualités classiques d’un manager auxquelles il faut ajouter celles spécifiques liées au métier : savoir et aimer transmettre.

A votre sens comment devient-on un bon formateur ? Quels sont vos critères de choix ?
Former, c’est agir sur trois niveaux : le contenu, l’utilisation de ce contenu, enfin, l’appropriation du contenu.
Un bon formateur est celui qui a intégré ces trois niveaux. Pour cela, il doit être au top niveau de sa discipline et en constante veille, avoir lui-même utilisé et validé ce qu’il enseigne et aimer son métier, tant la matière enseignée, que le fait d’enseigner. Quelqu’un de passionné par son métier et qui aime les gens a de bonnes chances de réussir. En techniques de vente, par exemple, le meilleur vendeur ne fera pas forcément le meilleur formateur ou manager.

Quelles sont les grandes réalisations que vous avez menées ?
Je peux en citer deux. Tout d’abord la création, partant de rien, d’un centre de formation sur Aix en Provence : recherche de locaux, élaboration et mise en place d’une campagne de communication, recherche de partenaires, prospection auprès des entreprises (accueil en alternance des jeunes), recrutement de formateurs, gestion et développement de l’activité.
Ensuite, la reprise d’un centre de formations paramédicales avec pour objectif la  gestion de l’existant et la mise en place de nouvelles formations.

Quel type d’encadrement mettez-vous en place ?
Je crée une direction pédagogique, chargée des études (programmes, plannings, suivis des stagiaires et de enseignants) et je demande une forte délégation de responsabilités avec des réunions hebdomadaires, assorties de points quotidiens.

Comment développez-vous les activités d' un centre de formation ?
Il est important d’assurer un suivi de l’évolution des formations existantes car le changement des référentiels peut entraîner des évolutions lourdes de conséquences. J’ai ainsi mis en place de nouvelles formations (BTS diététique, ESF, Esthétique/cosmétique, Délégué pharmaceutique…). Enfin, j’ai inclu au programme l’utilisation des NTIC : télé-enseignement (partenariat avec un  centre sur la Réunion et le Mali pour l’enseignement en prothèse dentaire et optique)

Comment envisagez vous votre évolution de carrière ?
Je souhaiterais continuer à diriger et développer un ou plusieurs centres de formation dans le secteur privé ou associatif, dans un domaine multispécialité, à caractère humanitaire.

Seriez-vous prêt à vous délocaliser ?
Oui, actuellement je dirige dans le cadre d’une mission, un centre de formation sur Dreux (28), ce qui est loin de mes bases habituelles.


Propos recueillis par Martine Triquet

Lire son CV

 


Comment ça marche ?
        Qui sommes-nous ?      Contacts        Infos légales       Partenaires