assurance obseque enterrement

L’assurance obsèques permet au souscripteur de financer et d’organiser par avance ses funérailles. Elle a été conçue pour prévoir des indemnités en cas de décès et soulager financièrement les proches qui ressentent déjà la peine d’une disparition. Ce contrat d’assurance connaît une forte adhésion chez les séniors, mais en quoi consiste-t-il réellement ?

Choisir l’assurance obsèques qui vous convient

Vous avez le choix du type de contrat d’assurance obsèques que vous souhaiterez pour votre inhumation. En cela on distingue :

Le contrat obsèques en capital pour financer

Le contrat d’assurance obsèques en capital ne prévoit que le financement de vos frais d’obsèques sans spécifier de quelque manière ni prendre en compte l’organisation des obsèques. Le souscripteur doit arrêter un montant du capital à investir pour les obsèques. Il aura aussi à désigner un bénéficiaire, une personne physique (un proche) ou personne morale (un opérateur funéraire par exemple) qui recevra le capital souscrit par l’assureur au jour de son décès et l’utilisera pour les funérailles. Le bénéficiaire (personne physique ou personne morale) aura la latitude du choix des différentes prestations funéraires.

Le contrat obsèques en prestations personnalisées pour organiser

Comme son nom l’indique, les termes de ce contrat vous permettent non seulement de financer vos obsèques mais également de les personnalisés selon vos souhaits. Tout est anticipé et pris en compte à l’avance. Assisté par son conseiller funéraire, le souscripteur fait le choix des options voulues et décide d’un devis qui précise le montant du capital garanti. C’est la convention obsèques. Elle peut contenir des prestations comme :

  • le choix entre l’inhumation et la crémation ;
  • le type de cérémonie (laïque ou religieuse) ;
  • le type de cercueil (gravure, moulure, matériaux à choisir etc. ) ;
  • l’assistance d’un psychologue familial ;
  • le choix d’une case de columbarium ou la dispersion des cendres ;
  • Si vous souhaitez des porteurs, le choix du nombre et de leur tenue ;
  • La désignation d’un maitre de cérémonie ;
  • Si vous souhaitez ou non faire l’acquisition d’une concession ;
  • Le type de fleurs pour vos funérailles etc.

Le fonctionnement de l’assurance obsèques

A la signature du contrat vous allez devoir choisir l’option à laquelle vous souscrivez, et le montant à investir. En règle générale, le montant le plus fréquent pour s’assurer d’un contrat en capital obsèques est compris entre 3 500 et 5 500€. Les sommes peuvent grimper jusqu’à 10 000€ pour les prestations personnalisées.

Les cotisations

Dans le cadre du bon fonctionnement d’un contrat d’assurance obsèques, il existe 3 formes de cotisation pour assurer son investissement :

La cotisation viagère : prélèvements mensuels, trimestriels ou annuels jusqu’à votre mort(contractuellement fixée à 80 ans);

La cotisation temporaire : Vous êtes prélevé mensuellement, trimestriellement ou annuellement d’un montant fixé à l’avance afin de cotiser pour un capital déterminé en XX mois ;

La cotisation unique : Vous versez tout le capital en une fois.

L’âge : facteur décisif sur la façon de constituer son capital

La majorité des contrats d’assurance sont envisagés dans la tranche d’âge de 50-60 ans. Il est toutefois préférable d’anticiper au plus tôt, l’âge limite de la cotisation étant généralement fixé à 80 ans. Si vous vous décidez un peu plus tôt pour la souscription(50-55 ans), la prime unique ou la cotisation temporaire sont plus bénéfiques. Par contre si vous vous décidez tard (70-75 ans), la cotisation viagère est la plus indiquée. Dans tous les cas, il existe un âge limite de souscription selon le type de cotisation choisie :

  • Cotisation viagère : 80 ans* ;
  • Cotisation temporaire : 70 ans* ;
  • Cotisation unique : 70 ans*.

*Cela peut varier en fonction des assurances, il s’agit là d’une moyenne.

Où souscrire ?

Vous pouvez contracter votre assurance obsèques auprès d’un établissement funéraire, une banque, un assureur ou une mutuelle.

Pour en savoir plus, consulter la source.