Emploi Avenir est
VOTRE association qui édite les sites
senioragir.fr, junioragir.fr et prépare le
Jour "J" de l'Emploi


INTERVIEW



Agnès TEISSIER HEYDARI
Responsable Communication et Relations Presse (94)

 

« Les défis font partie de mon quotidien, ils entretiennent ma dynamique et mon enthousiasme »

 

Vu 12052 fois

 


Maillon indispensable pour communiquer l’information et valoriser l’image de marque des entreprises auprès des médias, Agnès Teissier Heydari aime particulièrement oeuvrer dans le domaine du e-commerce. Trilingue, elle connaît à fond les arcanes de son métier et contribue à l’essor des entreprises à l’échelle internationale
.

Parlez-nous de l’intérêt pour une entreprise de faire appel à votre expertise en communication
Professionnelle de la communication et des relations presse, j’ai plus de 20 ans d’expérience en entreprise et en agence. Je suis rôdée aux recommandations stratégiques de communication. En agence, j’étais en charge de gros budgets, comme le Groupe Accor Coralia ou Marmara, grands spécialistes des séjours de loisirs. Plus récemment, j’ai accompagné un spécialiste de la distribution digitale de contenus, du stade de start-up au stade de PME au rayonnement européen, avec plus de 120 employés répartis dans 11 pays sur 3 continents (Europe, Asie, USA) en développant sa notoriété à l’aide de campagnes de communication et relations presse exploitant tous les leviers et s’appuyant sur la renommée de ses partenaires prestigieux, mondialement connus.

En quoi votre métier vous passionne-t-il ?
Avant tout, ce qui me motive et me passionne, c’est de véhiculer l’image de marque en créant et déclinant les vecteurs (logo, couleurs, valeurs, culture, événements) qui vont distinguer l’entreprise et la positionner sur son marché.
Puis, il s’agit d’un métier qui fait appel à la créativité, l’autonomie, l’apprentissage continu, où tout est encore à inventer, des nouveaux modèles économiques, de nouveaux enjeux, de nouvelles offres marketing aux nouveaux modes de consommation sur Internet.

Vos compétences sont multiples : communication, publicité, relations avec la presse… Comment avez-vous développé ces divers axes ?
J’ai toujours eu à gérer des budgets, qui regroupent l’ensemble des actions de communication (salons, événements, relations presse, publicité on et off line, marketing direct et emailing, webmarketing). En fonction des objectifs commerciaux et marketing, il s’agit de moduler le poids de chacune de ces actions pour en définir une stratégie et un budget à mettre en œuvre. Aujourd’hui, les relations presse et le Web prennent de plus en plus d’importance dans un budget de communication. Un article de fond sur un media Web à forte audience constitue un compromis original et à l’impact avéré.

Quelles sont les actions les plus difficiles à mener ?
La communication de marque passe avant tout par un travail de fourmi au quotidien. Il ne faut rien laisser au hasard. Il faut non seulement convaincre de la légitimité de l’entreprise sur son secteur mais surtout mettre en valeur son expertise, évangéliser, s’ouvrir les portes des grands médias, apporter la preuve du poids et de la reconnaissance de l’entreprise par les principaux acteurs du marché.

Quelles qualités requièrent votre métier ?
Les qualités inhérentes à ce métier restent la méthode, l’organisation, la rigueur, en tout.

Quelles grandes réalisations avez-vous dû mener et quels furent les résultats ?
Spécialiste de l’ESD (Electronic Software Distribution), l’entreprise a annoncé sa diversification avec l’ambition de devenir leader de la distribution digitale de jeux vidéo. Le challenge consistait à accompagner l’entreprise sur le marché des jeux vidéo à l’échelle européenne et à développer sa notoriété sur ce segment de marché très pointu et en forte croissance. La marque était inconnue du fait du changement de nom de l’entreprise et de sa politique de marque blanche. La communication de marque a renforcé avec succès la notoriété de l’entreprise en Europe. Par exemple, j’ai organisé avec succès un Press Tour pour le Bénélux, qui a généré plusieurs beaux articles de fond sur l’entreprise dans des médias stratégiques et à forte audience. Sur le Royaume-Uni, j’ai travaillé en collaboration avec des éditeurs majeurs de jeux vidéo partenaires et nous avons eu de nombreux articles suite aux communiqués que j’ai entièrement rédigés en anglais.

Avez-vous dû relever des défis ?
Les défis font partie intrinsèque du travail au quotidien. C’est ce qui permet d’entretenir la dynamique et l’enthousiasme.

Le fait d’être trilingue (français/anglais/allemand) vous a-t-il permis de multiplier vos interventions ?
Les langues sont essentielles pour préparer la pénétration de la marque en Europe, en installant des discussions avec la presse et les partenaires au niveau local, rédiger des communiqués dans la langue, etc.

Vous vous êtes spécialisée dans le domaine des NTIC. Pour quelles raisons ?
Dès 1998, j’ai effectué une formation à l’Internet, puis j’ai intégré une agence de communication, spécialisée dans le tourisme, où j’ai créé une cellule Internet. Avec deux infographistes, nous avons proposé la création de sites web dynamiques avec réservation des séjours en ligne aux clients de l’agence.
Forte de cette première expérience Internet, j’ai créé ensuite chez un éditeur et organisateur de conférences High Tech, le site Web de la société, avec la mise en ligne de contenus éditoriaux, la vente d’abonnements aux magazines et l’inscription aux conférences en ligne.
C’est tout naturellement que je suis devenue ensuite spécialiste de la communication pour le e-commerce et la distribution digitale de contenus via Internet.

Aujourd’hui, vous souhaitez vous investir plus avant dans le domaine du contenu culturel et des jeux vidéo. Pourquoi ?
Le marché de la distribution digitale des jeux vidéo reste encore un secteur peu touché par la crise économique mondiale. C’est un marché en forte croissance, à haut potentiel, qui me plaît par les possibilités Marketing infinies et modèles économiques qu’il implique.

Quel type de contrat recherchez-vous plus particulièrement ?
Je recherche tout type de contrat (mission en CDD, en Free lance, CDI) et reste ouverte à toute proposition.

Accepteriez-vous d’être mobile en France, voire à l’international ?
Je suis tout-à-fait mobile en France comme à l’international. J’ai déjà vécu à l’étranger, dont pratiquement trois ans aux USA.


Propos recueillis par Marc Granon

Lire son CV

 


Comment ça marche ?
        Qui sommes-nous ?      Contacts        Infos légales       Partenaires