Emploi Avenir est
VOTRE association qui édite les sites
senioragir.fr, junioragir.fr et prépare le
Jour "J" de l'Emploi


INTERVIEW


Brigitte BOURDILLAT
Responsable Communication,
Rédactrice d’articles scientifiques/médicaux (68)

« Ma formation de scientifique m’a ouvert les portes de la communication
   d’entreprise et  de la presse
  »

 

 

Vu 12255 fois

 


Professionnelle de la communication, Brigitte Bourdillat a créé en 2004 sa petite entreprise pour proposer la rédaction d’articles scientifiques. Elle recherche aujourd’hui à élargir son domaine d’activité en proposant ses compétences en communication dans le cadre d’un CDI, d’un temps partiel ou de missions en freelance.

Diplômée en pharmacochimie et en pharmacologie cellulaire et moléculaire, qu’est-ce qui vous a amené à devenir responsable en communication ?
Après 9 années de recherche, je suis entrée comme responsable d’information scientifique dans un laboratoire pharmaceutique.
J’étais en charge de dossiers d’AMM, de la formation scientifique des visiteurs médicaux et de l’information médicale et j’étais le garant scientifique de la communication sur les médicaments dans le domaine de la cardiologie.
Impliquée dans une réflexion sur la déclinaison des objectifs à tous les niveaux,  de la vision aux objectifs individuels, j’ai eu la mission de créer le service communication interne. Après avoir réalisé un état des lieux sur la communication interne dans l’entreprise et proposé un plan d’actions, j’ai pris la responsabilité d’un outil de pilotage du changement basé sur un audit social mensuel dont l’objectif était d’instaurer un dialogue entre la Direction et tous les collaborateurs autour des événements les plus significatifs au regard de la stratégie de l’entreprise. J’animais une équipe de 12 collecteurs.

Quelles sont les grandes réalisations ou défis que vous avez été amenée à relever ?
Comme responsable médical produit, j’ai élaboré différents supports : rapports d’experts, dossiers d’AMM, brochures produits, dossiers de presse, journal d’entreprise, plaquettes. J’ai conçu des formations pour les VM et représentants en pharmacie, élaboré les supports et animé les formations. Une très bonne image du laboratoire a été ainsi maintenue auprès des cardiologues. J’ai développé un partenariat avec la presse spécialisée.
Comme responsable de communication interne, j’ai animé un processus permanent d’écoute au sein de l’entreprise pour mesurer la compréhension, l’adhésion et l'implication des collaborateurs aux choix stratégiques et à leur mise en œuvre qui a permis de gérer les rumeurs pour réduire les tensions, d’améliorer le fonctionnement entre les services et de développer une relation de confiance entre les collaborateurs et la Direction dans un contexte de plan social.

En 2003, vous changez d’orientation en écrivant pour la presse locale et la mairie de Delle où vous devenez responsable de la communication ? Expliquez-nous pourquoi ?
Je voulais mettre en pratique mes compétences en communication dans un autre secteur que l’industrie pharmaceutique. J’ai ainsi eu l’opportunité de prendre pendant 5 ans la responsabilité du service communication  de la ville de Delle.
Afin de découvrir la région dans laquelle je venais de m’installer, j’ai accepté depuis octobre 2002 d’être correspondante presse locale pour le journal L’Alsace, opportunité pour moi de rencontrer les habitants du Sundgau et de libérer « ma plume » en rédigeant dans un style journalistique auquel je n’avais pas été encore confrontée. J’ai aussi assuré la rédaction d’articles de la rubrique « Entreprendre » pour le journal transfrontalier La Brique.

En parallèle, vous continuez à proposer des articles scientifiques…
Le temps partiel à Delle m’a permis de créer une micro-entreprise en assurant des missions de rédaction d’articles scientifiques pour des laboratoires pharmaceutiques.

Quels types de missions recherchez-vous ?
Je recherche des missions me permettant de mettre en pratique ma triple compétence. La première est celle d’élaborer une stratégie de communication qui consiste à recueillir et analyser les besoins ;  concevoir un plan d'action au regard de l’état des lieux ; organiser et coordonner les actions internes ; mettre en place et animer des relations presse ;  aider à la formalisation et déclinaison, à tous les niveaux, des objectifs (Entreprise-Direction-Service- Individu). La deuxième est de rédiger des supports d’information : journal d’entreprise, brochures et plaquettes, communiqués et dossiers de presse. Enfin, apporter mon savoir-faire en formation :  concevoir une formation au regard des besoins, élaborer des supports pédagogiques adaptés et animer les formations

Faites-vous de la veille dans le secteur scientifique ?
La rédaction d’articles scientifiques dans des aires thérapeutiques variées nécessite une actualisation de mes connaissances par la lecture des derniers travaux publiés. Je reçois aussi chaque jour une revue de presse médicale.

Aujourd’hui que recherchez-vous ?
Je travaille sur trois scénarios. Je serais intéressée par un CDI à temps plein en communication dans une entreprise ou une collectivité locale. Toutefois, je n’écarte pas l’idée d’un temps partiel en communication en en freelance. Enfin, je réfléchis aussi sur la possibilité de développer mon activité freelance en élargissant mes misions de rédactions d’articles scientifique à des missions « communication ».

Etes-vous prête à la mobilité ?
Je peux assurer des déplacements en France ou à l’étranger mais je veux continuer à résider en Alsace.

Propos recueillis par Sébastien Payet


Lire son CV


Comment ça marche ?
        Qui sommes-nous ?      Contacts        Infos légales       Partenaires