Emploi Avenir est
VOTRE association qui édite les sites
senioragir.fr, junioragir.fr et prépare le
Jour "J" de l'Emploi


INTERVIEW




Vu 14906 fois

Jérôme AUBERT
Ingénieur commercial (94)

« Il n’est de richesses que de rencontres dans la vie »

 

 

Chargement du player en cours ...

 

Le monde de la finance et du commercial n’ont plus aucun secret pour Jérôme Aubert qui a passé 30 ans de sa vie dans  le secteur de l’information économique sur les entreprises auprès des banques, des groupes d’assurances et des industriels. Un joli palmarès pour un homme enjoué qui, aujourd’hui, avec le recul, aimerait soutenir les PME, leur apporter des aides précieuses.

Vous êtes un commercial de terrain et grâce à votre expérience, vous avez bâti votre réussite professionnelle. Comment l’expliquez-vous ?
La phrase clé de ma vie et de mes «  éventuels » succès, est celle ci : «  il n’est de richesses que de rencontres dans la vie » . Plus que l’expérience, qui est évidemment essentielle, c’est l’envie de rencontrer les autres, d’essayer de mieux les comprendre et de résoudre les problèmes qu’ils évoquent. Pour cela, il faut laisser le temps au temps. Ne serait-ce pas peut être cette dernière donnée qui serait actuellement laissée de côté par le nouveau management commercial ? La clé, aussi  serait une certaine continuité professionnelle dans mon action commerciale.

Quel constat tirez-vous de votre parcours ?
Je me suis bien amusé dans le sens fort du terme. J’ai rencontré dans ma vie tout ce qu’il est possible d’être vu et entendu.

Parlez-nous de vos plus belles réalisations.
Evidemment, en près de 30 années de  fonction commerciale, on peut être amené à réaliser des belles affaires ! Toutefois, il est important de se souvenir de ses erreurs, car on apprend plus de ses échecs que de ses réussites.
Cela étant, avoir participé à l’élaboration des bases de données dans les grandes institutions telles que les banques, les assurances et les sociétés industrielles ou de services, pourrait être considéré comme une certaine réussite !

Avez-vous eu des défis majeurs à relever au cours de votre carrière ?  
Faire comprendre à mes interlocuteurs le pouvoir de l’information financière, économique sur les entreprises afin de prendre la bonne décision ! Tel a toujours été mon défi. «  The right man, the right word, in the right time ! » Mais ce message a été assez relativement facile à faire passer. En revanche, les TPE et autres artisans n’ont, à mon sens, pas encore bien compris cette importance de l’information : «  Un homme averti, en vaut deux ! »

Quel regard portez-vous sur la fonction commerciale aujourd’hui ? Quels conseils aimeriez-vous donner aux juniors ?
Le principal conseil que je pourrais donner aux « juniors «  est d’apprécier ce métier en aimant aller vers les autres tout naturellement. De ne pas penser trop vite et trop systématiquement à faire des affaires plus ou moins bonnes ou honnêtes.
C’est avant tout, une question de philosophie !

A quelques mois de la retraite, vous souhaitez malgré tout continuer d’exercer, pourquoi ?
J’ai tout simplement le désir de continuer à aimer ce que je sais faire. Il se trouve aussi que «  mon grand âge » me donne un certain «  charisme » ! Enfin, on est enclin à me le dire !

Que recherchez-vous précisément ? Quelles missions vous intéresseraient particulièrement ?
Toute mission d’ordre commercial sous quelque forme que ce soit et ceci dans tous les secteurs économiques.
J’aimerais bien reprendre «  la route », propager «  la bonne parole » pour un jeune patron. Ceci dans une ambiance, je dirais assez «  bon enfant «. J’aurais tendance à éviter les conflits ! Animer un réseau, former des jeunes, prospecter une nouvelle clientèle, voilà ce qui m’intéresse aujourd’hui.

Transmettre votre savoir-faire est important. Pourquoi ?
Cela a toujours été naturel chez moi, sans même demander une contrepartie. J’ajouterais que mes réseaux personnels et professionnels peuvent être très utiles à une entreprise.

Etes-vous prêt à vous délocaliser ?
Oui !

Les entreprises émettent beaucoup de préjugés à propos des seniors, que leur répondez-vous ?
Les jeunes, actuellement, manquent d’assurance car ils sont très pressés de réussir et passent à côté de l’essentiel ! Ils ne connaissent pas bien les «  seniors «. Les jeunes sont «  surbookés » On ne leur apprend pas ce que les seniors peuvent leur apporter.
Les nouvelles technologies, pour les jeunes, remplacent les facteurs humains ! Ils ne savent pas encore ce qu’ils perdent. Les entreprises doivent prendre conscience de ce constat et réagir vite !

Propos recueillis par Martine Triquet-Guillaume

 


Comment ça marche ?
        Qui sommes-nous ?      Contacts        Infos légales       Partenaires