Emploi Avenir est
VOTRE association qui édite les sites
senioragir.fr, junioragir.fr et prépare le
Jour "J" de l'Emploi

INTERVIEW


Vu 11307 fois

 


Alix BOUGUERBA,
formateur consultant, dirigeant de MétaCompétences

Un regard critique sur la discrimination positive

Alix BOUGUERBA a plusieurs cordes à son arc : formateur consultant, dirigeant d’un cabinet spécialisé dans les ressources humaines, chercheur, enseignant à ses heures en sciences éducatives et sociales et de gestion. Docteur en sciences économiques, diplômé en gestion psychologie et ingénierie de la formation et des organisations, ingénieur agronome, il est aussi auteur de plusieurs ouvrages dont un sur la discrimination positive, son cheval de bataille.

L’emploi des seniors et celui des juniors intéresse tout particulièrement Alix BOUGUERBA. Il est choqué de constater que ces deux populations sont terriblement pénalisées. Comment est-il possible qu’à partir de seulement 40 ans une personne salariée en entreprise, compétente, détenant un savoir-faire, soit confrontée à des difficultés d’évolution de carrière ?

Que dire des autres seniors, mis sur le bord de la route, et que les recruteurs hésitent à recommander aux DRH selon des préjugés fallacieux : trop chers, trop vieux, inadaptables, improductifs… la liste est longue.

Et les juniors de 16-25 ans ne sont-il pas logés à la même enseigne ? La plupart sont diplômés mais ne peuvent prétendre exercer le métier qu’ils ont préparé avant 5 ou 6 ans. D’autres manquent de bagages scolaires et peinent à trouver des dispositifs d’accompagnement adaptés à leurs profils, et comment trouver  l’opportunité d’être tutoré par des seniors. Un constat que dresse Alix BOUGUERBA et qui le révolte.

Pour lui les deux populations d’âge doivent se retrouver : un junior a besoin de tutorat pour s’insérer dans la vie professionnelle tout comme le senior doit transmettre son expérience et donc pratiquer du tutorat.

Ce qui le révolte encore plus aujourd’hui c’est la discrimination positive. Comme si la discrimination seule ne suffisait pas. Aujourd’hui, il constate que les embauches des seniors et des juniors font partie d’un quota que les entreprises se doivent de respecter sous peine d’être montrées du doigt. C’est le cas aussi de l’emploi des femmes de tout âge, mais aussi des personnes handicapées. Il est consternant voire humiliant de prendre conscience qu’un DRH vous fera remarquer que c’est parce que vous faites partie de cette population bien distincte qu’il est prêt à vous faire intégrer le monde de l’entreprise !


 

Partie 1

Voir la vidéo

Partie 2

Voir la vidéo

Alors Alix BOUGUERBA lutte, écrit des ouvrages, anime des conférences pour dénoncer cette situation détestable. Homme énergique, il travaille activement sur un projet : la création d’un portail de ressources humaines pour offrir les compétences des seniors français aux  pays du Maghreb, notamment l’Algérie, fort demandeurs de savoir-faire. Ce portail euro-méditerranéen serait ainsi une sorte de passerelle qui permettrait un transfert de compétences, mais aussi permettrait aux juniors en difficulté d’insertion professionnelleen France, confrontés à la discrimination sociale, d’exprimer leurs talents, de pouvoir s’épanouir sur des projets. Souhaitons qu’il parvienne à ses fins.

Martine Triquet-Guillaume

 


Comment ça marche ?        Qui sommes-nous ?      Contacts        Infos légales       Partenaires