Emploi Avenir est
VOTRE association qui édite les sites
senioragir.fr, junioragir.fr et prépare le
Jour "J" de l'Emploi


LIRE LA PAGE :

 

Microsoft s’intéresse à l’emploi des seniors


A l’occasion d’une récente table ronde sur le thème « Senior, et alors ? », Microsoft France a voulu démontrer que le numérique pouvait constituer une piste sérieuse pour adapter le management des seniors par les services RH et favoriser un retour à l’emploi grâce à une meilleure maîtrise de l’outil informatique.

« Le numérique est présent partout, tant dans la vie personnelle que professionnelle. C’est le plus grand allié des seniors et porteur de solutions, c’est l’élément qui permet la croisée de l’innovation et de la responsabilité sociale », déclare d’entrée de jeu Laurence Lafont Galligo, Directrice Secteur Public de Microsoft France. Et de préciser que près de 16 % des salariés de la filiale française emploie des seniors de 45 ans et plus et que la gestion de carrières des collaborateurs  fait partie des bonnes pratiques RH. A quel âge est-on senior ? La réponse est claire : 45 ans. Avec le recul du départ à la retraite, c’est donc 20 ans de vie active à mener sous l’étiquette « senior ». Un état de fait qui peut être plus ou moins mal vécu si l’entreprise ne met pas en œuvre un plan de carrière adapté. « Il est indispensable de veiller aux conditions de travail, d’accompagner les seniors, de leur assurer un bien-être au travail. Chez Microsoft, nous voulons offrir une flexibilité et veillons à soutenir l’employabilité. Ainsi, nous proposons à ceux qui le souhaitent des solutions comme le télétravail ou encore la possibilité de se former à distance avec des programmes de e-learning par exemple, et ce tout au long de sa carrière», poursuit Laurence Lafont Galligo. La transmission des savoirs est également très importante. « Le tutorat constitue une valeur ajoutée pour l’entreprise et est pratiqué par des seniors motivés pour accompagner des juniors, notamment dans les domaines techniques et commerciaux . »

Au-delà du tutorat, Microsoft a mis en place un programme d’accompagnement des start-up, baptisé Spark. Ainsi, pour aider ces jeunes pousses, des collaborateurs seniors de Microsoft mais aussi des quinquas bénévoles sélectionnés par l’éditeur informatique, accordent du temps pour dispenser leurs compétences respectives (finances, commercial, marketing, gestion...).
Enfin, à la question de savoir comment Microsoft, et donc le numérique, peut aider les seniors en recherche d’emploi, la réponse est moins affirmative. « Nous menons actuellement une réflexion sur la façon de proposer des mesures concrètes, indique Laurence Lafont Galligo. Avec Pôle Emploi, nous échangeons sur la manière d’aider les seniors à se former aux outils informatiques, à suivre les évolutions technologiques afin de leur donner une chance supplémentaire de décrocher un emploi. » Une piste qu’il semble fort utile de creuser au vu des exigences demandées par les recruteurs sur le terrain du numérique.  


 

 

 

 

 

 


Laurence Lafont Galligo
,
Directrice Secteur Public de Microsoft France




Comment ça marche ?
        Qui sommes-nous ?      Contacts        Infos légales       Partenaires